header-sl-brick

Nous avons 91 invités en ligne

Le square Suzanne Darbans

 

Ce square, ancien jardin de la maison au four rond situé en face, a été la propriété de Suzanne DARBANS, artiste de l’Opéra de paris.
Ce lieu de souvenir, Jean NOC, son époux, en a fait don à la commune de Mers-sur-Indre en 1997.

 

square s.darbans.red-001  

 Si elle était née au bord de la méditerranée, à Béziers, Suzanne DARBANS, avait tissé des liens étroits avec le Berry, terre d’origine de son époux dont le berceau familial est de Mers-sur-Indre.
s-darbant2C’est en 1939, qu’elle devint pensionnaire de l’Opéra de Paris, où elle resta jusqu’en 1949.
Elle était soliste des Concerts Lamoureux, de la Société des concerts du Conservatoire de Paris, de l’Orchestre National, et a interprété sur les plus grandes scènes les rôles du répertoire lyrique : "Carmen", "Aïda", "Dalila", …
Des années 60 jusqu’à son décès en 1991, elle a vécu à Presles et à Châteauroux ou elle avait créé un cours de chant. Elle y fonda la Compagnie lyrique Suzanne DARBANS - "de l’Opérette à l’Opéra" dans le but de faire connaître et entendre l’art lyrique. La compagnie a donnée des spectacles très appréciés à Châteauroux: "La vie parisienne", "Madame sans-gêne", "La belle Hélène", …

Personne très dévouée, parmi ses actions, elle a initié la jeunesse de Mers-sur-Indre au théâtre, au chant. Localement citée sous le surnom sympathique de "la Chanteuse de Presles", elle a su laisser aux habitants de Mers-sur-Indre qui l’ont connue avec son sourire et sa gentillesse, le souvenir d’une personne généreuse et populaire.

 

s-darbant1

Face à ce square, dans cette petite maison, les propriétaires précédents furent, pierre GIANOTTI Chanteur ténor et son épouse Notti PAGES, grands amis de Suzanne DARBANS, se sont retrouvés voisins, par hasard à Presles. Ces trois artistes se sont fréquentés tout au long de leur carrière.

Pierre GIANOTTI est né le 12 décembre 1910 à Contes (Alpes maritimes). Il exerça le métier de tailleur avant de reprendre ses études musicales au conservatoire de Nice, puis de Paris.
Raymonde PAGES, son épouse dite mezzo-soprano, est née à Montpellier le 19 septembre 1914. D’abord secrétaire de direction, après avoir rencontré son futur mari entreprend une carrière artistique lyrique.