header-sl-brick

Nous avons 64 invités en ligne

L'église

 

L’église St Martin XIIIème siècle, était sous le patronage ce l'Abbaye de Déols
Elle existait en 1115 comme le prouve une bulle du Pape Pascal II confirmant des bénéfices venant de la dite église.

L’édifice très transformé se compose d’un clocher-porche, suivi d’une nef couverte d’un berceau en bois, aujourd’hui plâtré, qui a conservé certaines parties de ses murs anciens. Ainsi, on voit près de l’entrée du chœur, un visage de l’époque.

Dans le clocher, trois cloches patinées du nom de :Marie Félicie qui sonne le SI
                                                                                           Aimée Félicie qui sonne le SOl

                  Marie Victorine qui sonne le MI

Les cloches de Mers passent pour le plus symphonique carillon de la région.

eglise mers

En avant du sanctuaire, 2 chapelles carrées, voûtées d’ogives avec liernes et tiercerons remontent au XVlème siècle et figurent les croisillons d’un transept qui n’existe pas. Ces nervures de style flamboyant descendent jusqu’au sol. Dans la chapelle sud, une crédence est creusée sous une accolade tendue au-dessus de colonnettes.

Le choeur, de deux travées, au chevet plat, a été refait. Couvert d’un berceau en plein cintre, on n’y voit d’ancien, qu’une des colonnes du doubleau, au chapiteau garni de feuilles et crochets qui peut remonter au Xlllème siècle. Un cordon allégé d’un cavet témoigne de l’ancienneté du mur. On remarque une crédence sous une accolade.

A l’extérieur, façade et tour d’entrée sont modernes. Le portail en plein cintre, daté de 1860 possède une archivolte à deux boudins reposant sur des colonnes à chapiteaux ornés de feuillages différents. Au-dessus une baie circulaire.

La porte de la chapelle sud est surmontée d’une accolade enrichie de choux frisés qui entoure un tympan nu, marqué d’un écusson vide et qui est flanqué de pinacles (1).

Du même côté, la fenêtre latérale du choeur a conservé une note plus archaïque avec les deux colonnettes qui l’accompagnent, et les chapiteaux décorés de feuilles de fougère et de masques sous des tailloirs(2) rehaussés de dents de scie. Au dessus, la corniche plate repose sur 9 modillons en quart de rond.

Des contreforts d’angle à larmiers(3) épaulent le chevet dont la fenêtre a été reprise.
Le crépis extérieur a été restauré en 2001.
D’après F.Deshoulières

1 pinacles : ornement de l’architecture gothique se terminant en forme de cône ou de pyramide effilés.
2 tailloirs : petit plateau carré ou polygonal qui coiffe le chapiteau d’une colonne.
3 Larmiers : avancée pour forcer l’eau de pluie à tomber en gouttes loin du mur.

Chapelle Nord – St jean et St Joseph
Chapelle droite – Ste Vierge
Cœur St Martin et Ste Thèrèse à gauche,
St Hurbain à droite et vierge couronnée.
De chaque côté, St Blaise, Ste Anne (la mère de Marie), St Antoine de Padou